bracelet connecté , lequel choisir ?

comparatif bracelet connecté cardio fréquencemètreAvec l’évolution de la technologie, les appareils connectés sont devenus un véritable should, et les meilleures montres connectées de ce High 10 de 2016 – 2017 disposent d’arguments convaincants pour vous offrir une excellente expérience utilisateur. Par ailleurs, certains modèles suggèrent de vous réveiller dans une plage horaire en fonction de l’intensité de votre sommeil. Par exemple, si vous vous levez au plus tard à 7h, vous pouvez définir une plage horaire de 30 min (à vous de voir) pendant laquelle vous laissez votre bracelet prendre l’initiative de vous réveiller selon l’intensité de votre sommeil. Résultat des programs, le réveil sonnera régulièrement à 6h30 (au lieu de 7h). Et dans ces moments-là, vous aurez surtout l’impression de vous être fait voler 30 min de sommeil au lieu de ressentir les bienfaits d’un réveil épanoui et en phase avec vos cycles.

Remark fonctionne-t-il ? L’objet est équipé de quatre boutons pour émettre des messages, et de plusieurs vibreurs (Novitact reste discret sur leur nombre précis) à 360° autour du poignet pour en recevoir. Il doit être placé à moins de 30 mètres d’un téléphone, avec lequel il communique en Bluetooth low energy (BLE). Les messages peuvent être décodés par le porteur du bracelet simplement en fonction de l’intensité, de la durée, et du rythme des vibrations. Les possesseurs de smartphones sont habitués à ces notifications tactiles, en mode vibreur, et ne seront pas dépaysés. Mais la start-up picarde pousse beaucoup plus loin la logique, et a inventé un langage complet composé d’une vaste bibliothèque de messages. Ce n’est pas du morse, mais bien une nouvelle façon de communiquer.

Le Garmin Vivosmart est l’un des seuls à prendre un parti un peu différent en affichant sur l’utility des graphiques reprenant uniquement les mouvements enregistrés au cours de la nuit sans se livrer à plus d’interprétation. Un choix malin qui propose au last des résultats bien plus lisibles. Certains (comme le Pulse) demandent que vous déclariez le second plus d’informations où votre nuit démarre et termine, une contrainte dont on se passe volontiers dans ces moments-là. Ceci dit l’application de Fitbit propose une session de rattrapage. Il est attainable de déclarer vos heures de sommeil a posteriori (lire le tuto « Mode sommeil non activé sur le Fitbit Flex » ).

Tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter

Attention cependant, si l’autonomie est souvent supérieure à une semaine pour les bracelets connectés, elle reste le principal level faible des smartwatch, malgré quelques progrès notables. Si elles ne dépassaient pas une journée complète en moyenne il y a quelques mois, la plupart peuvent maintenant prétendre aller au-delà de 24 heures. Ainsi, la LG G Watch R peine à franchir la journée d’utilisation. La première Watch d’Apple fait un peu mieux et tire jusqu’à deux jours en utilization normal, tandis que la Series 2 peut monter jusqu’à un peu plus de trois jours. On reste loin de la semaine d’autonomie minimum des bracelets connectés, mais pour ceux qui ne veulent pas sacrifier les fonctionnalités sur l’autel de l’autonomie, d’autres constructeurs ont fait le choix de l’écran à encre électronique, moins gourmand. La Pebble Time parvient ainsi à être lively durant près d’une semaine sans être rechargée.

Ce sur http://mon-bracelet-connecte.net/ est aussi une montre. C’est un appareil des plus polyvalents, qui va vous donner de nombreuses informations. La montre se met automatiquement à l’heure en se basant sur le fuseau horaire de l’endroit où vous vous trouvez. C’est un des rares bracelets étanches, et celui ci va même jusqu’à 50 mètres de profondeur. En plus, il reconnait lorsque vous nagez, et va l’intégrer dans votre activité journalière. C’est un outil léger et agréable à porter, en plus d’offrir une esthétique intéressante.

Enfin, à noter la bonne autonomie du Fitbit Alta HR : il peut tenir sept jours sans avoir besoin d’être rechargé (through un système propriétaire en USB en 2 heures). Evidemment, cela dépend de l’usage plus ou moins intensif du système d’affichage mais aussi du nombre de notifications, alertes et alarmes que le bracelet aura à gérer. Reste que, pour un système qui gère le rythme cardiaque en continu (pratique pour avoir son rythme au repos, bon indicateur de santé), c’est une belle gageure pour ce bracelet qui se révèle, in fantastic, être un des tout meilleur du marché.